Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Wuyi Rou Gui

20 Janvier 2008, 14:31pm

Publié par Lionel

Wuyi Rou Gui n°1 de la Place Monge. 4.5g dans ma Fang Yi Gong Xin Hu. Eau de source des Montagnes d'Auvergne.

DSC04771.JPG

Les feuilles sèches révèlent, comme à chaque fois avec les thés de rochers, des choses délicieuses : c'est sucré, cacao...on y passe de longues minutes...Les parfums sont différents entre cette théière que je connais encore peu, et le zhong. En théière c'est plus fort, plus plein mais on entre moins dans les subtilités du parfum peut-être. Les 2 sont complémentaires en tout cas.
Le parfum des feuilles rincées est tout aussi sympa. On y trouve du café, des grains de café torréfiés en donnant ce que Jean Montseren appelle des "coups de nez". Quand on inspire plus profondément et en continu, c'est plutôt fleuri. En tout cas génial !



1ère infusion d'environ 45 secondes. Une pointe acide, végétale sur les feuilles humides. La liqueur est moelleuse, les notes sont fondues dans une belle harmonie. Bue bien chaude, elle est délicieuse. Et toujours ce cassis en fin de bouche et quelques secondes après avoir avalé. Je l'avais déjà trouvé chez le Rou Gui de Sophie, là il réapparaît...La liqueur a plus de relief et de mordant qu'un Shui Xian 3, mon autre rocher du moment, dont je reparlerai plus tard.

La 2ème liqueur est déjà assez différente, et se rapproche quelque peu d'un wulong plus fleuri mais tout de même assez fermenté, comme un Beauté Académique ou un Dong Ding torréfié, avec la note chocolatée en plus ici.

Les infusions se succèdent, 1minute 30, puis 2 minutes etc...La 6ème liqueur est encore jolie, plus verte et astringente, moins riche et sucrée évidemment mais encore une structure intéressante. Je commence à apprécier de plus en plus ces liqueurs tardives des rochers, thés que j'affectionne avant tout pour leurs parfums et saveurs sur les 2-3 premières infusions...

undefined



Un bien beau moment de thé en ce samedi après-midi. Je suis content d'avoir trouvé dans ce Rou Gui des caractéristiques communes avec l'autre Rou Gui que je connais, celui dont j'ai déjà parlé auparavant : le café sur les feuilles rincées, le cassis, et cette palette large de notes sur la liqueur - du cacao, des fleurs, des fruits...Je me sentais un peu perdu dans cette famille des rochers, à mettre un peu dans "le même sac" un Rou Gui, un Shui Xian, un Tié Luo Han etc...Là je commence à trouver mes repères...

Ce Wuyi Rou Gui de la M3T est plus équilibré et plus endurant que celui de La Feuille de thé, mais moins mordant sur les 2 premières liqueurs, ce que j'adore chez l'autre Rou Gui. Il est aussi 2 fois plus cher...

 

Commenter cet article

lionel 23/01/2008 23:11

waouh...quel bonheur cela doit être que d'aller explorer la carte des rochers dans le cadre de la belle maison de la place Monge...

Raphaël 22/01/2008 15:58

C'est marrant avec les Rochers, je peux dire ce que les dégustateurs aimaient lorsqu'ils étaient enfants, rien qu'à la lecture des commentaires.C'est tellement gourmand que cela évoque tout de suite les souvenirs  de l'enfance (chocolat, amande, madeleines, financiers,  biscuits, brioches, pâtes de fruits et j'en passe...)Bref, rien que du plaisir.En tous cas, cela me rappelle l'année où je suis allé déguster presque tous les Rochers de la carte samedi après samedi en prenant des notes studieusement. D'excellents souvenirs !