Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Into the wild

9 Mai 2008, 17:07pm

Publié par Lionel



C'est le printemps, bientôt l'été...

Les orges épient, la phacélie refleurit, les bords des routes de campagne se colorent du jaune des boutons d'or...

Les agriculteurs fauchent de l'herbe pour en faire de foin, le paysage est un patchwork de couleurs...ici du colza encore en  fleur, là un champ d'herbe fauchée, couchée sur le champ en andains qui forment au loin des rayures naturelles, là-bas une parcelle d'orge qui "moutonne", formant des vagues sous la caresse du vent...

Envie de vivre cette nature, avec elle, au plus près d'elle, à son rythme, au son de ses chants d'oiseaux, au parfum de miel de ses fleurs...

Balades à pied, on s'arrête donner une poignée d'herbe fraîche au petit âne qui a brouté et rebrouté déjà chaque mètre carré de son enclos, on cueille un bouquet de boutons d'or et de jacinthes...

Etre avec la nature aussi par le thé...





Moins envie en cette saison d'un vieux pu er ou d'un joli thé rouge...Malheureusement, c'est ce qui compose ma cave à thé à 80 voire 90%...J'ai donc commandé l'autre jour un Long Jing récolte 2008 et un Tie Guan Yin d'octobre 2007...Je ne les ai pas encore reçus mais je les attends avec le plaisir de ces choses qui se font désirer...Je me vois plonger quelques feuilles enroulées de cette déesse en fer dans le zhong chaud et respirer ce parfum d'abricot frais, cette bouffée de fraîcheur gourmande...Ressentir après une trop longue absence ces notes de châtaignes grillées du puits du dragon...

Je vous reparlerai de ces dégustations...Je vais en attendant préparer une liqueur de Darjeeling Jungpana, une thé qui convient bien aussi je trouve en la circonstance...

Commenter cet article

THOMAS 24/05/2008 00:46

En fait le pu er cru ça désaltère bien aussi... ces notes camphrées, c'est rafraichissant...c'est d'ailleurs écrit, dans un anglais approximatif, sur touts les petits papiers rectangulaires qui accompagnent les galettes:"drink a cup of this, and you will find refreshing and thirst-quenching"j'en parlerai dans un prochain article de "la toge"

sgougi 23/05/2008 22:07

Avec les temps qui courent, moi je recommande un bon genmaïcha, thé japonais au riz grillé. C'est un vrai régal !

Philippe 16/05/2008 08:27

Wouah bravo Lionel, impressionnant, car Hokidachi est bien le bon terme !! Quant à la racine pivotante, ce n'est pas une fatalité, il y a quelques techniques que je connais bien et qui permettent de lui faire un "hara-kiri" sans risque :-))) Blague à part, c'est pas très compliqué mais je peux difficilement le faire à 1000 km de distance... Je te rappelle que tu es toujours le bienvenu en Alsace; à bon entendeur...

lionel 15/05/2008 13:53

Merci pour les conseils Philippe...Effectivement, ce hêtre de 12 ans déjà !! mériterait mieux que ce pot...une belle coupe plate le mettrait bien mieux en valeur...Mais le probleme est son systeme racinaire : il a une racine pivotante assez longue qui empêche de le mettre dans un pot trop peu profond..Je n'ai jamais bien pris le temps de bien tailler ses racines...Quant a sa forme, effectivement une forme en balai serait adaptée, Hokidachi c'est ça ? Mais je ne sais pas si je suis capable de le tailler pour ça...Il faudrait que je l'enmène en stage chez toi...pendant que j'herberge une théière et une galette de pu er de chez toi...;-)

Philippe 14/05/2008 07:45

Ton hêtre semble prêt à être transformé en Bonsaï : il faudrait que tu songes à le rempoter dans un pot à Bonsaï qui lui convienne mieux (beaucoup plus petit et plat) puis le tailler (une belle taille de structure en forme de balai lui conviendrait bien)... Mais attention, pour cette année c'est foutu, surtout de le rempote plus car il faut impérativement le faire avant le débourrage des feuilles. Par-contre, tu peux commencer à structurer sa future ramification. Si tu souhaites des conseils sur les Bonsaï, tu connais mon adresse e-mail ;-) PS : il est normal de ne pas mettre de S à Bonsaï au pluriel... D'ailleurs c'est l'une des premières choses que j'ai apprise quand j'ai débuté... C'est un mot japonais invariable, voilà !