Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Da Hong Pao

4 Octobre 2008, 17:55pm

Publié par Lionel

Le dilemne du fond du paquet de thé, ou en l'occurence de l'échantillon...

10g de Da Hong Pao "supérieur" de la boutique en ligne Temae. Qu'en faire pour une théière de 14 cl ? 7g ? 8g ? En restent alors 2 ou 3 g pas faciles à utiliser... Comme Thomas/Le jardin de thé récemment j'ai donc sauté le pas, allons-y pour 10g.

Un DHP cueilli en mai 2007, cueillette et tranformation manuelles. Province du Fujian, ville de Wu Yi, région de Hui Yuan Keng.

Le plus marquant au nez sur les feuilles chaudes : le vernis à bois (la cire pour meubles ? - connais pas bien ce parfum...). Parfum intense, qui demeure dans la théière chaude (faut dire avec 10g de feuilles...).

Infusions flash (le temps de faire les gestes) pour les 3 premières. Ce qui me marque en premier lieu sur la liqueur c'est sa texture, la sensation tactile plus que le goût en lui-même. La forme plus que le fond dirait-on en parlant d'un texte. Je lis souvent dans les blogs anglophones : "wood grain texture". Je ne sais comment traduire ça...Est-ce cela ? Il y a une légère accroche, une sensation ligneuse à l'arrière de la langue, du relief, caractéristique que je recherche vraiment chez un thé. La finale est géniale, la longueur très bien. Une première liqueur très élégante.

La seconde est plus soutenue en couleur. Finale fruitée. Encore cette douce astringence qui demeure, léger picotement , des paillettes ...? Je repense alors à une strophe d'un poème de Verlaine :

Ayant poussé la porte étroite qui chancelle
Je me suis promené dans le petit jardin
Qu'éclairait doucement le soleil du matin
Pailletant chaque fleur d'une humide étincelle

 
Au niveau gustatif (le fond), ça reste dans un registre proche des rochers que je connais déjà (rou gui, shui xian...). J'oublie de dire que ce côté astringent, accrocheur me rappelle les tannins d'un vin rouge, vraiment. La liqueur se garde en bouche de très très longues minutes...

La dégustation se poursuit..beau maintien , les liqueurs restent équilibrées...

Bref, un grand rocher, sans nul doute. Un thé qui vous marque.

Commenter cet article

thomas 05/10/2008 15:00

10 gr! n'est-ce pas que c'est bien de doser généreuseement? en tout cas cela appoetre une différence, de mon coté j'aime bien... de plus comme les infusions restent intéressante plus longtemps, je tendrais même à pesner que cette manière est même plus "économique"... j'attends de voir tes impressions sur l'évolution de cette dégustation!

alain 05/10/2008 10:12

-Content de voir que tu as pu faire d'avantage d'infusions.Très joli thé sans aucun doute...

lionel 04/10/2008 18:57

il est encore dans la theiere...apres 7 infusions ...la suite ce soir, demain...?

alain 04/10/2008 18:49

10 gr fallait oser mais apparement c'est productif...t'as réussi à faire combien d'infusion avant de l'épuiser?
Le boisé de certains rochers c'est quelque chose quand même mais je n'avais jamais lu l'expression interessante:wood grain texture...je ferais + attention à ma prochaine dégustation.Les notes cireuses me plaisent particulièrement par contre...Joli billet merci