Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

l'effondrement d'un mythe

16 Mai 2009, 09:50am

Publié par Lionel


à droite ma théière wendan, acquise en septembre 2007, il y a donc environ 600 jours
je l'utilise chaque matin au petit déjeuner
adamantine fait en général une seconde infusion du même thé dans la journée
le week-end elle sert au moins aussi 2 fois chaque jour

soit 600 jours x 2 = 1200 infusions

cette wendan reçoit tous types de thés : rouges chinois essentiellement (qimen, yunnan), indiens (darjeeling, assam), mais aussi des wulongs fleuris-fruités, occasionnellement des pu er shu. exception faite des fumés

fort de cette expérience, je me rends compte que ce que l'on apprend lorsqu'on débute sur la route du thé, à propos des théières dites 'yixing', est à relativiser :

1- le sacro-saint principe 'une théière - une famille de thé'
presque toutes les couleurs du thé passent dans cette théière, du peu oxydé au post-fermenté, du chocolaté au fleuri via le fruité
et jamais à ce jour, dégustant un qimen je n'ai noté la présence des fleurs du petit wulong de taïwan de la veille, ou dégustant un darjeeling je n'ai trouvé la présence animale et chocolatée d'un qimen
je gère cette théière comme de la porcelaine sans mémoire, et je profite des joies de manipuler une jolie terre marron granuleuse...parfait !

alors, faut-il être à ce point à cheval sur ce principe ?
je veux bien admettre que mes dégustations dans cette théière se font en conditions quelque peu perturbées parfois-souvent, et que mes sens insuffisamment en éveil ne détectent pas les influences croisées des thés les uns sur les autres...
que cette terre n'est pas des plus poreuses

2- la capacité de la terre de yixing à se pâtiner de manière spectaculaire
si cette wendan a connu 1200 infusions en 1 an et demi, au rythme de disons 2 GFC / semaine dans une petite théière à gongfucha, soit 100 / an, il faudra 12 ans pour arriver au niveau de culottage et de pâtine pour par exemple la petite xishi noire de gauche ???
je risque de perdre patience à ce rythme...
combien de fois ai-je entendu dire qu'au bout de quelques mois d'utilisation une petite yixing commençait déjà à briller significativement...?

BREF, après maintenant 7 ans de passion pour le thé, je puis dire que je n'ai pas expérimenté, vécu, réellement, au plus profond de mes sens :
- l'intérêt de consacrer une théière à une famille de thé
- les bienfaits du culottage et de la pâtine
- et même ! la plus-value d'une terre épuisée versus une terre plus classique puisque j'avais une terre épuisée que j'ai vendue, pour acquérir la théière marron-chocolat, et que je réussis aussi bien mes rochers dans la xishi noire ci-dessus qui coûté 7 fois moins cher que la 'chocolat'...

sans repère, déboussolé...
belle expérience zen en tout cas, vivre l'instant présent, l'ici et le maintenant, ne jamais rien croire que l'on ait soi-même expérimenté
j'en suis là, au point 0

Commenter cet article

fortunato 02/06/2009 07:45

d'ailleurs voici 1 photo de la théière de watanabe tozo que j'ai http://anorakpalombrossiniloticus.blogspot.com/ 

Philippe 19/05/2009 23:39

@ Fortu :Non c'était juste par rapport aux formes, je trouve que les théières à poignée sont tellement "japonisantes" dans l'esprit qu'elles ne s'accordent pas trop esthétiquement avec les thés chinois. Bon c'est juste mon avis. En revanche, celles que tu m'avais montrées et qui ressemblent aux Yixing me semblent parfaites et probablement encore meilleures par rapport à tout ce qu'on connaît. Leurs lignes sont si élégantes et leurs formes tellement adaptées aux Pu Er et aux Wulongs !  

fortunato 19/05/2009 22:56

bon ben j'vois qu'c'est lancé - ça fait vraiment 1 bail que je souhaitait ce genre de discussion sans clivages - ouf - ! - from japan to france@ philippe - suis pas d'accord avec toi pour 1 fois sur ce que tu avances - pourquoi pas 1 glaise japonaise avec des thés chinois ou taïwanais - & puis dans ce cas pourquoi utiliserait-on 1 glaise taïwanaise avec 1 thé chinois - ? -@ lionel - merci encore de laisser de la place à cette grande discussion - quant à la théière flanquée d'1 manche de côté c'est pratique à tout point de vue & hyper maniable voilà tout & puis moi j'trouv'ça +tôt joli comme design - après chacun ses goûts& puis HONTOU NI ARIGATO GOZAIMASHITA AKIRA HOJO SAN 

flo 19/05/2009 22:17

thanks alot Akira for taking the time of discussing topic further !your example is not weird at all, it describes perfectly the phenomenon we call "retro-olfaction" (I'm not quite sure of the exactitude of translitteration here) : which actually happens within mouth and throat (aromas kind of go back to nose). it seems that a molecule (or combination of molecules) often has a capacity to generate a "flavour power" and an "aroma power", each could be more or less different (but the difference is also in the path of perception). very nice effet, it adds to the liquor's volume and complexity, you kind of get a 3D experience.the big discovery with tea for occidental people I guess is the great olfactory side of the experience. You don't merely "drink" tea, you absorb perfumes and tastes on more than one level.thanks again!

Akira Hojo 19/05/2009 21:41


Thank for the compliment. There are always a lot of myths in tea line. I wish if I can help unveiling those mysteries from more scientific point of view.
 
-Dear Flo
Precisely aroma is volatile part (nose and upper part of mouth). Flavor is what you feel at your throat (deeper part of mouth). It gives depth. For some tea, we do not smell before drinking it, yet it gives very deep spreading smell once drinking it. That is the enjoyable part. It is associated with flavor.
Coffee in general gives very strong aroma and therefore it attracts people when brewing it. As for tea, I take more priority in flavor.  
 
However sometimes it is a little confusing between taste and flavor. It is what we feel even if we pinch our nose while drinking tea. When you release your finger from your nose after drinking it, you actually feel flavor. Sorry for strange example.
 
Usually aroma can be artificially added. Perfuming and baking will enhance the aroma. Low quality tea has got strong aroma. How about wine? Is that the same? I feel good wine gives deep spreading flavor.
 
As for flavor, we need to depend on natural substance in tea. It is also enhanced by teapot. Low quality tea = late harvested tea leaf (toward summer). Late harvested tea contains more poly phenol and a lot of tannins. When it is baked, it gets oxidized and generates more volatile substance and it contributes to the aroma.
 
The substance that contributes to the flavor tends to be higher boiling point than those contribute to aroma. It is due to the bigger molecule size. Flavor only starts coming up when it is delivery to the back of our mouth. In my hypothesis, the reason why teapot makes flavor richer is that clay encourages poly phenol (primary substance in tea) for forming the complex with mineral. Once poly phenol traps mineral, the boiling point will increase.