Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Moi je vote rouge !

18 Février 2007, 17:23pm

Publié par Lionel

Hier, en cette belle après-midi ensoleillée de février, j'ai dégusté deux très jolis thés rouges. A gauche sur la photo : Su Hong Mao Jian, à droite : Chuan Hong Jin Ya. Chacun 2 g en zhong.

Deux thés rouges aux notes très pâtissières et gourmandes. Les feuilles du Su Hong Mao Jian dans le zhong réchauffé diffusent un parfum de glace au chocolat, de cacao, quelque chose de très dense et sucré. Des feuilles rinçées s'échappe un parfum qui me rappelle Oriental Beauty, comme de la lavande, une essence de fleur enivrante. La liqueur : "Waouh, c'est fort !" (le dosage est peut-être un peu excessif pour de si petites feuilles...?). Là aussi, quelque chose de très dense, avec la caractéristique principale de ce type de thé rouge en très petites feuilles noires : beaucoup de matière, de force et de longueur en bouche. Il n'est pour autant pas pesant. Mais on imagine les "particules" porteuses des saveurs, nombreuses dans cette liqueur. Une légère amertume s'annonce, mais très furtive. La couleur est vraiment très belle sur de la fine porcelaine blanche : orange, marron, dorée.

Le Chuan Hong Jin Ya est très différent. Les feuilles sont superbes : de longs bourgeons duveteux et dorés (golden tips), quasi exclusivement des bourgeons. Le parfum des feuilles sèches dans le zhong chaud est un pur régal : abricot sucré, caramélisé, pêche. Sur les feuilles rinçées des rappels de jeune pu er : minéral et végétal, fumée ? tabac ? Probablement l'origine commune des feuilles : le Yunnan. L'infusion est marron, vert kaki, gris. Je dirais que la liqueur ne tient pas toutes les promesses que nous ont faites les feuilles : on ne retrouve pas ce côté si gourmand et sucré. Mais la tarte à l'abricot saupoudrée de sucre caramélisé est toujours un peu là tout de même.

Bref, une après-midi gourmande : glace au chocolat et tarte à l'abricot. Pour pas une calorie !

Je trouve que la place réservée aux thés rouges sur les cartes des maisons de thé, et sur le net, boutiques et blogs, est injustement trop réduite. Certes ils n'ont pas la palette arômatique et gustative des meilleurs wulongs, ni d'anciens pu er. Personnellement je les adore. Particulièrement ceux de la famille du Su Hong Mao Jian présenté ici, en toutes petites feuilles, aux notes chocolatées avec une nuance de fleur. Le Yi Hong Gong Fu est aussi très beau : chocolat et rose, avec une charpente et une force étonnantes. Je me demande parfois ce que donneraient ce type de thés dégustés en gong fu cha...Certains d'entre vous l'ont-ils déjà essayé ?

Commenter cet article

Loula 23/11/2009 14:04


J'ai acheté un Zheng shan xiao zhong chez Théo dor et je l'ai trouvé aussi très différent des lapsang. Il est vendu avec les même argulents, je me demande s'il y a une gr,ade différence entre les
deux?


lionel 27/04/2007 22:51

Je ne sais que te dire Bernard...Ma théière taïwanaise aussi a des stries concentriques à l'intérieur, mais je suis quasiment sûr qu'elle est faite main...Tu l'as achetée à destination des bao zhongs, des wulongs fleuris ? Où l'as-tu achetée ? à quel prix ?...C'est sûr que si elle n'apporte rien par rapport au zhong c'est dommage...Mais si elle est très mignonne comme tu dis, c'est deja un bel objet a manipuler...

Bernard 24/04/2007 20:06

bonjour à tous les amoureux et passinnés du thé
j'ai acheté une théière Yixing et elle ressemble trait pour trait à celle que  Phillipe a acheté à Jeancarmet, mais le grain est très très lisse, ses parois sont "coquille d'oeuf". L'intérieur a des cercles concentriques comme si on l'avait tournée
Hors j'ai lu sur internet que les Yixing ne sont pas tournée mais façonnées, j'aimerais avoir vos opinions
Mes 1er essais sur un Bao Zhong de Teamasters à un rendu presque comparable au zhong.
Copie en grand nombre ?? pour touriste
Elle est très mignonne
 
 
 
 

lionel 23/02/2007 16:14

Merci pour toutes ces références. J'ai tout noté dans mon carnet. Le choix lors du prochain achat va être difficile ! Côté Pu er tu en connais bcp de M3T ? qui pour moi aussi soit dit en passant reste une référence pour beaucoup de thés...où ailleurs trouver par exemple tous les superbes thés rouges dont on vient de parler...?

françois 23/02/2007 09:25

Ca n'a rien à voir, mais alors rien du tout... C'est le vrai lapsang souchong traditionnel, pas un thés bas de gamme fabriqué pour l'exportation de masse. Il donne une liqueur boisée, sucrée, avec des notes de longane sec disent les Chinois (fruit que je n'ai jamais goûté mais dont on se fait une idée avec ce thé). Le côté fumé est très discret, il accompagne avec élégance les premières infusions puis disparaît au profit du fruit... Essaie-le en oubliant l'idée que tu as du lapsang, une révélation je te dis ! Pour les autres thés rouges, en plus des 2 que tu cites, j'aime beaucoup le jiu qu hong mei, rond et boisé, le dian hong et qi hong gong fu (classiques !), et le yixing hong mao jian que tu devrais adorer : petites feuilles avec des bourgeons, notes de chocolat, pain d'épices et miel, le tout doux et fleuri. Ils viennent tous de la M3T, qui pour moi reste le must. En dehors de la Chine, j'aime également le darjeeling d'été muscatel, dont les feuilles ont été mordues par des insectes comme c'est le cas pour les vrais "oriental beauty" de Taïwan, ce qui les rend proches et leur donne cette saveur merveilleuse et inimitable... Mais je suis aussi passionné par les oolongs (Chine continentale et Taïwan, en particulier les vieux thés) et les pu er. De quoi remplir une vie, je pense que tu es d'accord !