Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le thé en famille

23 Mai 2007, 12:40pm

Publié par Lionel

Hier soir. 4 g de galette 1994/23 en gong fu cha, théière Yixing de 10 cl. Compte-rendu en direct.

"Fleur (notre fille de 18 mois dont vous apercevez là les mignons petits pieds - ndlr), reposes cette cuillère à thé ! et ne la mets pas dans la bouche s'il te plaît...". Fleur obéit sagement. "Très bien ma chérie". Très beau parfum de la théière chaude, vide. Très agréable parfum des feuilles sèches également : c'est gourmand, sucré, chocolaté, cacao, pâtissier. Du cuit je pense. "Fleur, tu ne prends pas non plus cette petite tasse (céladon de l'époque Qing - ndlr), tu la reposes gentiment...". Les feuilles rincées developpent un parfum différent : plus dense, encore fort agréable. "Fleur, attention à la table avec tes pieds...Si tu ne sais pas quoi faire pendant que papa et maman dégustent un thé, tu veux aller chercher un livre ?". Immédiatement Fleur descend du canapé et se dirige vers sa mini table, et revient aussitôt avec son gros livre de Franklin à bout de bras. Les 3-4 premières liqueurs sont très belles, marron très foncé voire noires. C'est plein en bouche, gourmand encore une fois, assez complexe. Une finale cacaotée, assez longue. On voudrait que la théière, pour une fois, soit plus grande, pour pouvoir se partager davantage de cette délicieuse liqueur à chaque infusion. "Alila lila, alila lila". "Oui ma chérie, Franklin va à l'école avec Arnaud son escargot dans son sac à dos. Il va retrouver Mr Hibou, son professeur....". Les liqueurs qui suivent perdent assez vite en densité et en arôme. Le liquide s'éclaircit. Mais ça reste bon. "Alila lila", me dit fleur en tapotant sa tête de sa main droite, et me montrant la casquette rouge rivée sur la tête de Franklin. "Oui, toi aussi tu as une casquette rouge pour aller dehors quand il fait chaud, c'est bien ma puce...". 

Il est 22h32, Fleur s'est endormie dans mes bras, elle a maintenant rejoint son lit. Nous arrêtons là cette dégustation en famille, après environ 8 infusions de ce sympathique pu er cuit. Un bel exercice de méditation, de présence à l'instant, ici et maintenant. Exercice d'équilibriste aussi parfois. Certes je n'ai pas l'habitude de déguster mes plus raffinés pu er ou wulongs dans ces conditions, mais c'est aussi ça le thé, le thé dans la vie, en plein dedans, au milieu des êtres, des choses, des mouvements et des sons...

 

Commenter cet article

lionel 25/05/2007 09:01

ça serait pourtant bien le style de Me Tseng Jeancarmet....non ?
Bonne idée Michel le set en plastique....Fleur adore passer le pinceau sur la théière pour la culotter, elle me voit faire et le fait aussi très bien...avec attention...Elle n'a pas encore prononcé le mot thé mais quand elle le fera je serai certainement très ému...

Michel 25/05/2007 00:00

Bel article Lionel,Je vis la même chose tout les jours. Mon fils 2 ans et 2 mois adore le pu ehr et le wulong. et clame TEA encore.. encore..Il avait jusqu'a pas si longtemps une obsession pour mes yixin et voulais tout le temps faire le thé,  ouf il en a casser qu'une a 60 euros j'ai donc acheter un set en plastique..

jeancarmet 24/05/2007 13:54

Très sympa compte-rendu lionel !
Vivant et charmant...
Je ne connais pas cette galette que je vais donc tester dès la semaine prochaine. J'espère simplement que Me tseng ne viendra pas me coller un Franklin + escargot sous le nez pendant la dégustation.

Philippe 23/05/2007 20:38

Tu m'étonnes !
A tout les coups, elle va taper un jour dans les galettes prestigieuses de son Papa comme certains gamins vidant la cave à vin de leur paternel (c'est vaguement du vécu, je l'avoue...) !!

bejita 23/05/2007 20:09

avec un peu de chance ta fille , elevée dans le monde merveilleux des senteurs du thé va elle aussi succomber plus tard a ce dinvin breuvage