Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

buzz

6 Janvier 2012, 13:22pm

Publié par Lionel

Buzz, entropie, mouvement perpétuel...ces termes empruntés au marketing ou à la chimie s'appliqueraient-ils au monde du thé ?

 

On a tous en tête la peinture zen de l'ermite assis en tailleur au pied d'un arbre sur son piton rocheux, avec pour seuls compagnons une théière et une tasse rudimentaires. J'aime cette image : solitude, nature, silence, simplicité des objets, méditation. Malheureusement, j'en suis loin...Entre la théorie et la pratique...Entre l'idéal et le possible ou le réel...

 

La faute à qui ? La mienne évidemment.

 

Et puis il y a internet...Formidable outil c'est certain.

Grâce auquel j'ai fait des rencontres importantes. Rencontres qui pour la plupart n'ont pas dépassé le stade des échanges de mails ou de commentaires de blogs -ce qui est déjà énorme-...mais ça va changer. Et des rencontres aussi physiques autour d'une bonne tasse de thé...moments magiques.

Outil grâce auquel il est possible d'entrer en contact avec un vendeur de céramique japonais, qui 24h plus tard vous envoie 10 photos de théières incroyables, 1 semaine après l'une d'entre elle est chez vous...

 

Je me rends compte que j'ai du mal à vivre mon thé sans avoir en permanence "quelque chose sur le feu". Et je ne parle pas d'une bouilloire ! Non, un projet d'achat ou d'échange de thé ou d'ustensiles. Traquer les nouveaux thés, théières ou tasses sur les sites de vente en ligne. Se jeter sur un thé vanté par un bloggeur dans son billet du jour.

 

Récemment j'ai fait le point :

- thés japonais : j'ai de quoi boire jusqu'à la récolte 2012, et de superbes kyusus et tasses. STOP.

- pu er : parfaitement ce qu'il faut comme ustensiles, et un stock de pu er qui dort depuis 3-4 ans à revisiter. STOP.

- thés rouges : une commande récente de Darjeeling et Assam, de toute façon j'en bois presque plus...STOP.

- wulongs : quelques wulongs taïwanais en stock,  de toute façon j'en bois presque plus...STOP.

 

Donc, stop, on fait un break, une pause.

"Ne pas gâter le plaisir des choses présentes par le désir des absentes" - Epicure.

 

Oui mais les échantillons des pu er 2010 et 2011 Essence of Tea dégustés récemment me donnent terriblement envie d'avoir une jolie galette comme ça !

Oui mais Michel fait de si beaux water bowls !

Etc etc.

 

Et vous ?

Vous aussi vous aimez qu'il y ait du buzz dans votre thé ?

En quête d'un équilibre imaginaire, d'une situation stabilisée ou finalement le changement, le mouvement c'est la vie et c'est tant mieux ainsi ?

 

 

 

Commenter cet article

Nicolas 10/01/2012 21:38


Bonjour Lionel,


 


J'adore tes réflexions sur le thé. Voici un mot qui me convient pour le moment : l'essentiel !...


Avoir l'essentiel et s'en contenter. Oui j'aimerais pouvoir gouter différents thés régulièrement. Oui je souhaiterais acheter une galette en plus , voir une autre théière.


Mais l'essentiel est là, acquis pour l'instant et pour les mois à venir.


Pour conclure, les envies on les écoute ou pas. L'important en ce qui me concerne est de remplir ma vie avec le thé ou autre chose d'aussi précieux :)


 


Bien à toi


Nicolas

Lionel 10/01/2012 17:20


merci pour ce partage d'expérience...je vois que nous avons affaire à des hédonistes...


Comme tu le dis David pourquoi se priver des joies de découvrir de nouvelles saveurs, de nouvelles théières ou céramiques, fruits du travail d'hommes et femmes de thé passionné(e)s...quand
ça mobilise nos moyens de manière raisonnable et que nous consommons effectivement ce que nous achetons...


Perso j'ai conscience d'avoir quand même un peu de luxe superflu chez moi...des kg de pu er dont je ne verrai peut-être jamais le bout, surtout si j'en achète régulièrement...4 superbes kyusu
pour mon thé japonais...mais en même temps c'est un immense plaisir de disposer de tant de merveilles...


je n'aime pas avoir chez moi beaucoup de thés et ustensiles, je sais pas...comme si ça encombrait mon paysage mental, m'empêchait de bien admirer les choses présentes...j'aime la devise de Rikyu
"le thé simple et sain"...

Leaf 10/01/2012 15:46


Du buzz, et comment... ! Je m'astreins depuis deux mois à ne rien acheter, à me contenter de mon propre stock, à tenter de finir ces thés que je laisse traîner depuis des lustres... tu sais, ces
fonds de sachets que l'on n'ose pas terminer de peur de voir le thé se tarir ? Du coup, je me suis tenue loin également de la tentation des blogs (et j'ai laissé le mien hiberner).


Je ne suis pas un être de demi-mesures... si j'arrive parfaitement à me lancer à fond dans un domaine, il me reste encore à apprendre la pondération. Comme je peux voir ici, je ne suis pas la
seule... ^^

David 07/01/2012 14:33


Des centaines de variétés de wulong avec une infinité de possibilité quant résultat final quand confectionnés par des mains expertes... Des dizaines de cultivars de thés japonais, de montagnes à
puerh... Des dizaines de sortes de glaises aux effets différents dont des nouvelles qui apparaissent encore à ce jour... Des familles entières de thé à peine effleurées...


 


Pas de raison de m'arrêter. Pas de besoin de me forcer à être plus raisonnable à partir du moment où tout le thé acheté est bu et que c'est dans la limite de mes moyens.


 


Acheter moins mais de façon plus ciblée, oui. Mais plus que tout, jai le goût de la découverte.

Sébastien 07/01/2012 10:53


Pour ma part je suis très loin d'arriver à l'équilibre...


J'étais +/- arrivé à la conclusion que j'avais décidément suffisamment de théières, voire même trop, et largement assez de puerh en stock, et que 2012 serait une année sans achats (hors thés
verts).


Nous sommes à peine mi janvier, et je vais me retrouver avec non pas une, mais 2 yixing supplémentaires !! Je pense qu'il me reste encore un très long travail d'apprentissage avant de prétendre
me séparer de tout l'inutile, et de me retrouver dans la posture de l'ermite qui n'a conservé qu'un vieux bol et une simple théière.