Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

esthétique sino-japonaise (1)

23 Janvier 2011, 09:30am

Publié par Lionel

Juin 2010 : mon chemin de thé connaît un virage sans précédent : il quitte la Chine et Taïwan, pour s'orienter un peu plus vers l'Est et le Japon 日本. Comprendre, expliquer, analyser ce changement a peu d'importance. L'essentiel est d'en être heureux, et de vivre la situation pleinement. Ceci étant, au fil du temps je comprends les choses et je vous en fais part ici...Je commence dans ce billet en évoquant l'esthétique des objets du thé. Il faudrait évidemment bien plus qu'un modeste article de blog pour déployer ce sujet ô combien passionnant...

 

DSC08882

 

2 photos pour appuyer mon discours. La première : un exemple d'objets à gong fu cha. Un plateau bois noir, une mini théière taïwanaise contemporaine, noire, brillante, forme xishi classique, potier Yang Wen Ji. Le bateau et la tasse sont des céladons anciens, époque Qing (1650-1911). Le pot en terre noire. Harmonie des tons noir et céladon.

 

DSC08886.JPG

 

Prise ce matin dans les mêmes conditions (de faible lumière hélas...), mon chaki japonais : un plateau de cyprès récemment terminé (j'en reparlerai ultérieurement), kyusu shudei (argile rouge cuite au four à gaz) de Yamada So, Tokoname. Un yunomi de Mukuhara Kashun, Hagi-yaki, style gohonde (plumage de faisan) selon un spécialiste qui se reconnaîtra ici...:-). Une pierre de rivière.

 

J'ai longtemps pratiqué mon thé avec un set à gongfucha dans le style de la photo 1. Maintenant que je pratique avec le set photo 2, je sais qu'il me correspond mieux, il me parle infiniment plus. Percevez-vous une différence significative entre les 2 photos ? entre les 2 styles d'objets ? Je ne parle pas ici de la beauté intrinsèque des objets, encore moins de la famille de thé que l'on peut y préparer. L'objet de ce billet n'est pas là, même si EVIDEMMENT cela a son importance.

 

Plusieurs adjectifs me viennent à l'esprit pour caractériser respectivement chacun des sets à thé présentés ici :

+ lisse / rugueux, aspérités

+ symétrique / asymétrique

+ brillant / mat

+ homogène / hétérogène

+ ...

 

Mais au délà de la comparaison des caractéristiques matérielles de ces objets, un élément est décisif. C'est l'évocation de la nature. Pour moi, la nature est présente dans le set n°2, beaucoup moins dans le n°1. C'est très subjectif évidemment. Jamais avant le thé japonais je n'avais accompagné mon thé d'objets prélevés dans la nature, ici une pierre de rivière, là des fruits - glands, châtaignes, marrons..-, branches et fleurs...

 

Bon, je m'arrête là. Je reviendrai sur ce sujet prochainement. Et puis je ne veux pas trop écrire, (au delà du fait que j'ai du mal ce matin à trouver mes mots et que les enfants s'impatientent devant le soleil qui les appelle...), je vous laisse vous imprégner de ces photos - styles - ambiances de thé, pour engager les échanges avec vous...

Commenter cet article

Yakimono 05/12/2012 21:40


c'est vraiment interessant
d'essayer le chaki Japonais !!

OTHMAN Nivine 05/12/2012 17:37


c'est vraiment interessant d'essayer le chaki Japonais !!

médecine esthétique 31/01/2011 09:31



Votre billet est très appréciable ! Je vous souhaite bonne continuation.



lionel 25/01/2011 09:51



Flo : merci pour ces précisions !


Francine : je vais continuer à évoquer ce sujet, car il y a bien des choses à dire...


Nicolas et Julien : je partage vos impressions à la vue de ces 2 sets...Sans jugement de valeur et sans vouloir opposer les 2 styles - chacun a sa place, sa raison d'être dans la vie d'un amateur
de thé - je trouve le style de la photo 1 feutré, sage, "abrité" pour reprendre le terme de Nicolas. Les textures sont lisses, les couleurs homogènes, les proportions parfaites. Le second set est
plus abrupt, brut, rugueux. Et ceci, que nous percevons des objets, est cohérent avec le thé qu'ils produisent...un wulong miellé de Taïwan -Si Ji Chun- / un sencha de Sayama 狭山茶 au parfum très
fort...


Merci à tous pour vos commentaires...



Julien Élie 25/01/2011 00:11



En voyant le second set, des effluves parviennent à mes narines. Fraîcheur, parfums de la nature.


Le premier set étouffe l'expression de cette subtilité.